philippe poupet

®Philippe Poupet

ÉTAT-MAJOR, 2009-2012, techniques mixtes, installation à l'ISBA, Toulouse, dimensions variables

®Philippe Poupet

ÉTAT-MAJOR, 2009-2012, techniques mixtes, EMBA, Chateauroux, dimensions variables

®Yohann Gozard

ÉTAT-MAJOR, 2009-2012, techniques mixtes, installation dans un séchoir à tabac, dimensions variables

®Yohann Gozard

ÉTAT-MAJOR, 2009-2012, techniques mixtes, installation dans un séchoir à tabac, dimensions variables

®Yohann Gozard

ÉTAT-MAJOR, 2009-2012, techniques mixtes, installation dans un séchoir à tabac, dimensions variables

ÉTAT MAJOR

 

En voiture, nous découvrons et nous approprions un paysage à travers les vitres du véhicule. Le pare-brise étale sa transparence, cadre la route et distribue la topographie pendant le temps du voyage.

Puis il y a un caillou, un choc, un éclat. Quelque chose se brise et se transforme dans le paysage.

Cela commence par une diffraction, et va vers l’opacité, la cécité, en se brisant, si le choc est plus fort.

Dans l’atelier je refais l’expérience. Je casse un pare-brise. Il se plie. Je le plie davantage. C’est alors qu’en l’orientant à l’horizontale, je découvre un nouveau paysage, mis à l’échelle par les limites de la surface de verre. Je prends du plâtre et fixe la forme par une prise d’empreinte.

La forme est blanche, parfaitement opaque, elle dessine une carte qui ne contient aucune route…